L’isolation thermique: protéger sa famille

 

Le remplacement ou la réparation des fenêtres peut avoir une influence considérable sur la consommation de chauffage ou de climatisation d’un logement. Les ouvertures d’un foyer sont responsables à 15% de la déperdition d’énergie et en ce qui concerne l’isolation thermique, la qualité du vitrage des fenêtres fait toute la différence.

Le problème est souvent le même: trop chaud en été, trop froid en hiver.

Pour que votre habitation en devienne pas un enfer, mieux vaut songer à la qualité de ses fenêtres en amont, et évaluer les besoins du logement selon la localisation. Préférer des fenêtres à isolation thermique permet d’augmenter les surfaces vitrées sans se soucier des déperditions de chaleur. Vous profitez ainsi de plus de lumière naturelle qui permet de réduire la consommation d’électricité pour l’éclairage. Mais ce n’est pas la seule économie induite par le vitrage phonique…

En préférant un vitrage thermique, vous limitez les « fuites de chaleur » responsables de la hausse des factures de chauffage en hiver, et vous limitez également la « surchauffe » de votre logement en été en privilégiant des vitres à isolation thermiques traités pour le contrôle solaire.

Renseignez-vous également sur l’isolation phonique !