L’isolation phonique: protéger son foyer contre les nuisances sonores

L’isolation phonique est un enjeu majeur dans la vie d’une famille au sein du domicile. Véritable nuisance pouvant impacter la santé des habitants, le bruit est un facteur primordiale à réguler pour conserver un foyer sain.

Les fenêtres situées sur vos façades peuvent constituer un point faible de l’isolation sonore si certaines conditions ne sont pas réunies.

En premier lieu, il faut que la pose soit réalisée avec soin et traite bien l’étanchéité entre le mur et le dormant. Ensuite, le choix de la protection phonique doit de faire en fonction de l’ambiance acoustique extérieure au logement. Le classement ACOTHERM définit 4 niveaux d’isolation en partant de 28 dB, ambiances calmes, jusqu’à 40 dB pour des ambiances très bruyantes. La conception de la fenêtre doit aussi prendre en compte le traitement des entrées d’air qui sont nécessaires au renouvellement de l’air à l’intérieur des logements. La qualité de l’intégration de cette fonction dans une fenêtre peut influencer notoirement sur la performance de l’isolation phonique de celle-ci.

Enfin, en complément des menuiseries, l’influence du choix des vitrages est primordiale pour contribuer à l’affaiblissement acoustique.

Une bonne isolation phonique repose sur les éléments suivants:

 

Renseignez-vous également sur l’isolation thermique !